Loyers impayés, le plus gros problème des propriétaires bailleurs

Publié le : 28 octobre 20214 mins de lecture

Depuis des années, il n’est pas rare de voir des discordances dans une relation entre proprio et locataire. Nombreux sont les facteurs de cette intranquillité, mais le plus souvent ce sont les loyers impayés, les méprises, les manques de respect, etc. Au pire, ces désaccords entraînent la plupart du temps devant les tribunaux. Comme le plus fréquent problème des propriétaires bailleurs provient des loyers impayés, voyons-le de plus près.

Zoom sur le paiement du loyer

Presque la moitié des propriétaires se plaignent d’avoir été victime de problèmes de paiement de loyer. Certains confirment même qu’il représente le double des autres facteurs de discordance entre bailleur et locataire. En effet, le loyer est la partie la plus cohérente d’une propriété à louer, si bien qu’il peut même troubler le portefeuille du locateur en cas de retard du paiement. Cela dit, il est possible du côté du proprio d’éviter ce désagrément en se couvrant par une assurance de locataire. Une fois souscris, posez ensuite cette dernière à la police d’assurance propriétaire. Le propriétaire peut lui-même annoncer la possibilité d’arrachement des occupants par lettre recommandée. Mais, il peut également confier cette tâche à ses garants. En cas de non-retour, l’envoyeur peut immédiatement recourir à une poursuite en justice. Concernant le paiement de dette, son délai de réclamation par le propriétaire est de 3 ans. Veuillez cliquer ici pour en savoir plus sur la garantie des loyers impayés

Quelques propos pour gérer ce genre de litige

Bien évidemment, la solution d’un litige entre un propriétaire et un locataire dépend du degré du souci. Que vous soyez à la place de l’un ou de l’autre, tâchez de garder le contact entre vous. Quoi qu’il se passe, les deux collaborateurs doivent se tenir au courant, au moins sur la situation financière. Il est tout bonnement possible de trouver un terrain d’entente pour discuter des solutions possibles. Le fait de se présenter devant le tribunal devrait généralement être la dernière alternative à opter pour régler ce genre de conflit.

Les aides financières à la disposition des locataires

Si vous êtes un locataire, ayant une certaine difficulté à suivre le paiement de votre loyer, sachez qu’il est possible de recevoir une subvention par la CAF. Cette dernière peut vous faire bénéficier d’une allocation maison ou appartement (ALF, ALS ou APL). Certains locataires se retrouvent d’autre part victimes d’une position financière particulièrement passagère. Dans ce cas, ils peuvent tout bonnement se faire aider par le FSL (Fonds de Solidarité pour le Logement). Cette organisation est en mesure de vous épauler (sous forme de prêt) dans un problème tel que le remboursement de dette locative. Pour plus d’informations sur elle, il est recommandé de consulter le Centre Communal d’Action Social (CCAS), de l’Agence Départementale d’Information sur le Logement (ADIL), etc.

Pourquoi les propriétaires de locations saisonnières devraient-ils envisager une assurance spécifique pour leur activité ?
Pourquoi l’assurance habitation SCI est-elle la solution optimale pour vos biens immobiliers ?

Plan du site